Réaction de Charles Fournier au lendemain de la démission de N. Hulot

This gallery contains 1 photo.

Au lendemain de la démission de Nicolas Hulot, l’affirmation de la Fédération des chasseurs, reprise par son président départemental Hubert-Louis Vuitton, selon laquelle « les chasseurs sont les premiers écologistes de France » n’a pas manqué de faire sourire Charles Fournier. « Sur le terrain, on ne peut pas vraiment dire ça, répond le vice-président EELV du conseil régional, et la 6e extinction des espèces que nous sommes en train de vivre devrait plutôt inciter à revoir les règles en la matière. »
Pour autant, Charles Fournier ne souhaite pas crier haro sur le chasseur. « Nous avons accepté de les inclure au tour de table dans les discussions concernant l’Agence régionale de la biodiversité », souligne-t-il. « Mais les chasseurs ont tout de même une fâcheuse tendance à préférer discuter dans les couloirs, par exemple sur un sujet sensible tel que l’engrillagement de la Sologne. »
L’appel à une coalition citoyenne Quant à la démission de Nicolas Hulot, elle ne l’étonne pas. « L’homme providentiel, ça ne marche pas, Nicolas Hulot vient d’en faire lui-même l’aveu, honorablement. Mais rappelons-nous aussi qu’à chaque fois dans un gouvernement qu’il a fallu faire un arbitrage, il ne s’est pas fait en faveur des ministres écologistes », analyse Charles Fournier. « Il faut continuer le combat en faveur de l’environnement parce que tous les signaux aujourd’hui sont au rouge, et qu’il faut agir pour que ça change. Mais c’est avec les citoyens comme force de pression sur les décideurs qu’on y arrivera, pas autrement. »
L’élu régional en appelle à la création d’une « coalition de la société civile, des ONG, des associations, avec EELV à son service, pour exiger le changement. On voit bien le poids des lobbys ! S’il y a une coalition citoyenne, des mouvements citoyens forts et ancrés dans les territoires, ça marchera », dit encore Charles Fournier, qui veut rester « du côté de l’optimisme. Le changement viendra des citoyens organisés, qui diront stop ! »

paru dans la NR-41, le 30/08/2018

https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/des-lobbys-citoyens-pour-faire-pression?platform=hootsuite