Non à la fermeture de la maternité du Blanc

Hier, à l’hôpital de Châteauroux, une mission d’expertise a présenté un rapport commandé par l’Agence Régionale de Santé (ARS) afin  de « disposer d’un avis objectif sur les conditions à réunir pour une reprise des accouchements sur le site du Blanc ». C’est avec écœurement  que les élus écologistes au Conseil régional ont appris que ce rapport n’envisage rien d’autre que la fermeture de la maternité du Blanc.

Après la fermeture de la maternité de Pithiviers en 2016, après celle de Châteaudun en mai 2018, après la suspension « temporaire » des accouchements au Blanc, c’est un nouveau coup qui serait porté aux territoires ruraux de la région Centre-Val de Loire.

Il est inacceptable de fermer la maternité du Blanc alors que les futures mamans ne disposent d’aucun autre service hospitalier à moins d’une d’heure ! Le Gouvernement ne comprend-il pas qu’au-delà de la nécessaire sécurité lors des accouchements, il y a aussi l’indispensable accès des habitants à l’hôpital de proximité, a fortiori lorsqu’il s’agit de la maternité ?

Le groupe écologiste au Conseil régional Centre-Val de Loire est totalement solidaire avec les citoyens et les élus mobilisés sur le terrain, notamment Annick Gombert, notre collègue conseillère régionale et maire du Blanc. Le combat n’est pas perdu. Il est impératif est essentiel de sauver la maternité du Blanc et de lui donner les moyens de fonctionner et d’y affecter les personnels indispensables. Un recul du service public de santé fragiliserait terriblement les conditions de vie sur ce territoire rural.

Les élus du groupe écologiste au Conseil régional

Remonter